Madame Aventure
Overlap

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Purchase Now

Flickr Stream

Etape 2 : Road trip aux Cinque Terre en Italie

Après un passage de quelques jours en Suisse, il fut grand temps pour Hugo et moi de nous envoler pour l’Italie. Ah les petites rues étroites et colorées, les pâtes fraîches au pesto, les pizzas croustillantes et moelleuses à la fois, le charmant port calme pour se baigner… On en rêvait déjà ! Mais tout ne s’est pas passé comme prévu… Je vous laisse découvrir la suite de notre périple :)

Road trip aux Cinque Terre en Italie 

 

Jour 4 :

 

Une fois dans le train à Montreux, nous arrivons à Milan vers 22h30. L’heure pour nous de partir en quête d’un lieu où dormir, sous une chaleur encore de plomb. Première surprise : les prix ne sont pas si accessibles que ça, surtout pour les hôtels… Avec Hugo, on fait un peu nos malins et on se dit que « rodés comme on est, on ne risque pas de se faire avoir héhé » ! Mais en fait, si. On se fera avoir.

Nous nous dirigeons donc vers l’hôtel au look le plus cheap possible dans une petite rue sombre et glauque où on peut apercevoir se dresser – non très fièrement – une unique étoile. A l’intérieur, le propriétaire nous accueille avec nonchalance, nous faisant presque comprendre qu’on le dérange. Pas beaucoup d’ondes positives pour ce premier dodo… Le prix de la chambre étant à 55 euros avec la salle de bain sur le pallier, nous décidons de la prendre, pas très sereins tout de même ! S’ajoute alors le premier signe envoyé du ciel : il ne prend pas de CB = fuyez d’ici ! Mais nous persistons. Puis, au dernier moment nos regards se croisent et ses yeux rouges (de drogué ? du mal ? Moi parano !?) nous filent un frisson dans le dos : et si on dormait pas ici finalement ? Prétextant une excuse bidon, nous passerons finalement la nuit dans un autre hôtel pour 20 euros de plus avec notre propre salle de bain. Pas très aventuriers sur ce coup, je sais…

Port de Riomaggiore aux Cinque Terre en Italie

Jour 5 :

 

Levés assez tôt par la chaleur étouffante, nous prenons le train direction Riomaggiore aux Cinque Terre ! A peine arrivés, tout le monde pousse pour rentrer dans le train sans laisser sortir les passagers… Pour le respect et la patience, on repassera ! Notre première impression est tout de même très bonne : nous marchons entre les minuscules rues pleines de charme qui s’entrecroisent jusqu’au port. Tout le monde y est réuni, aussi bien les papys italiens qui discutent entre eux que les étrangers qui viennent s’y rafraîchir – nous y compris. Nous nous baladons ensuite dans la rue « marchande » où de nombreux restaurants et bars y sont entreposés. Petite pause bien méritée, le temps pour nous de déguster un cocktail bien frais. Puis direction le restaurant IL Grottino où nous avons mangé d’excellents fruits de mer pour environ 25 euros chacun.

IL Grottino restaurant fruits de mer Riomaggiore Cinque Terre Italie

Le soir il nous faut trouver un lieu où camper, le ventre un peu lourd. Pas facile facile étant donné qu’hormis la rue principale et les vignes en hauteur, il n’y a RIEN. Sur le chemin, nous faisons la rencontre de Tobby, un Allemand très sympa venu vagabonder tout seul en Europe et avec qui nous passons les prochains jours. Nous finissons par trouver un coin tant bien que mal et passons une nuit horrible entre la chaleur étouffante, les cailloux pointus sous la tente – ah et aussi parce qu’Hugo pense avoir entendu les grognements d’une grosse bête… Chouette !

Port de Riomaggiore coucher de soleil, Cinque Terre Italie

Jour 6 :

 

Levés de bonne heure, nous en profitons pour passer la matinée sur le port et se baigner avant que le monde n’envahisse l’endroit. Le midi, nous prenons des fruits de mer frits à emporter au Pescato Cucinato : 5 euros la small et 7 euros la big. C’est très bon mais une petite suffit amplement tant ça cale bien ! Pas de panique si vous avez les yeux plus gros que le ventre, les restes raviront les mouettes qui habitent les lieux.

Pescato Cucinato restaurant fruits de mer Riomaggiore Cinque Terre Italie

Dans l’après-midi, nous décidons de partir dans la ville voisine : Vernazza ! Réputée pour être la plus romantique des Cinque Terre, la réalité fut bien moins enchanteresse… Le port est certes plus grand, mais la foule y est multipliée par deux ! Bien sûr les paysages sont très beaux mais nous qui redoutions que ce soit trop touristique, et bien nous n’avons pas été déçus. Ce qui est étonnant d’ailleurs, c’est qu’hormis la rue principale de chaque petite ville il n’y a rien, si bien que tout le monde est concentré aux mêmes endroits.

Une sensation assez frustrante de ne pas pouvoir partir à la découverte de petits coins intimistes et secrets. Heureusement, les masques achetés pour une dizaine d’euros nous ont sauvé la journée : quel bonheur de pouvoir nager avec les poissons sous nos pieds ! 

Port de Vernazza Cinque Terre Italie

Le soir la mésaventure continue au restaurant. Tous bondés de gens, notre choix se porte sur le dernier disponible. Ça sera pizza au pesto* pour Hugo et nouilles aux palourdes pour moi, toutes deux accompagnées de vin rouge. On apprécie notre dîner même si 15 euros les nouilles industrielles et les 5 palourdes, c’est un peu se moquer des touristes ! Par ailleurs, si vous voyez des frais de « copertos » sur votre addition, c’est normal : dans certains restaurants Italiens il faut payer les couverts, environ 2 euros par personne.

* Là-bas les pizzas sont très peu remplies et le choix est très limité. On a mangé des bien meilleures pizzas en France ;) Bien que je ne doute pas des merveilles culinaires en Italie, faites bien attention aux attrape-touristes !

Jour 7 :

 

Réveillés tous les deux à 4 heures du matin par des maux de ventre, Hugo et moi passons les deux heures d’après à vomir notre repas de la veille. Un petit matin en douceur et fraîcheur comme on les aime ! Pensant à une intoxication alimentaire, on se dit qu’à présent on ne s’alimentera plus que de fruits frais et de légumes (Que tu penses… le lendemain soir on se faisait un burger – tout contents – lui aussi très mal passé). Finalement, la mer nous fait le plus grand bien et on passe la journée entre baignade (toujours avec les poissons!) et repos.

Le soir nous décidons d’aller à Corniglia et plus particulièrement sur la plage de Guvano dont on nous a beaucoup parlé. Il s’agit en fait d’une plage secrète où des camps de « hippies » sont installés et où on peut croiser certains naturistes vu la tranquillité du lieu.

 Plage de Guvano à Corniglia - Cinque Terre Italie

Si cet endroit est aussi peu fréquenté et calme c’est notamment parce qu’aucune pancarte n’indique son chemin et qu’il est « difficile » d’accès puisqu’il vous faudra marcher pendant environ 15 minutes sous un tunnel dans le noir pour y arriver. Alors si vous êtes charmés par Guvano, pensez à prendre une lampe torche – et de quoi vous nourrir aussi ! Personnellement, après m’être sentie encerclée ces derniers jours, j’ai eu la sensation de respirer à nouveau et j’ai vraiment adoré ce lieu à la fois mystérieux et apaisant.

plage-Guvano-Coniglia-Cinque-Terre-Italie

plage-Guvano-Coniglia-Cinque-Terre-Italie1

Jour 8 :

 

Le lendemain matin, une dernière balade face à la jolie vue de cette plage et direction la Slovénie avec l’espoir d’un voyage un peu plus « nature » que ça l’a été en Italie. Nous tombons une dernière fois sur Tobby, le temps pour nous de faire nos au revoir :) 

plage-Guvano-Coniglia-Cinque-Terre-Italie2

Nous avons aussi croisé cette adorable boule de poil, que j’ai failli kidnapper, j’avoue.  

chat plage Guvano à Corniglia Cinque Terre Italie

En bref, le road trip aux Cinque Terre en Italie – malgré les maisons typiques colorées et les paysages somptueux – ne nous ont pas trop conquis ! C’est un très chouette endroit mais qui ne nous correspond pas, surtout à cause des trop nombreux touristes qui y viennent l’été et qui rendent les habitants pas très accueillants. Tant pis, on aura au moins testé ! La prochaine fois, le Sud de l’Italie sûrement. Bon dimanche à tous et à très vite pour la fin de notre road trip en Slovénie :)

8 Comments

  • Marine

    Très belles photos ! Tu me donnes une envie folle de prévoir mes prochaines vacances dans ce coin, ça a l’air vraiment particulier !
    Et waaw les cornets de fruits de mer ! J’ai jamais vu ça ! Ça a l’air délicieux ! ♥

    • estelleprim

      Merci beaucoup Marine, si tu n’as pas peur de la foule alors fonces-y oui :) Mais si tu as besoin d’un peu de tranquillité, n’oublie pas la plage de Guvano, un vrai petit coin paradisiaque. Très bon ces cornets effectivement ! Allez J-330 au moins ! :)

    • estelleprim

      Oh oui que de péripéties ! C’est vrai que les paysages sont très beaux, merci Tanguy :)

  • Laura Primeau

    Haha #lehashtagcestlavie !

    Par contre, c’est « grand temps pour Hugo et moi de NOUS envoler… » #Lolocorrectricegrammaticaleaurapport

    Très belles photos (la 1ère un peu trop saturée pour moi), et trop mignon le petit chachat !

    Keep up the good work :)

    • estelleprim

      Whoopsy je corrige tout de suite ! Ah t’as vu trop mignon le petit chat et pas peureux ni méfiant des passants, j’aurai vraiment dû le kidnapper… damn it. #Mercipourlecomplimentaussiçamefaittrèsplaisir, non allez stop trop de hashtag tue le hashtag. Merci pour le commentaire ! :)

  • sironimo

    Très sympa cet article encore une fois. :)
    J’aime beaucoup le contraste entre les photos superbes…Et le récit un peu moins idyllique hi hi hi! Tout ne se passe pas toujours au mieux dans les voyages et je comprends bien votre ressenti. J’ai été aussi assez mitigée par l’Italie quand j’y suis allée mais j’étais en saison creuse et je n’ai pas souffert des touristes au moins.

    • estelleprim

      Hi hi c’est vrai que ces vacances en Italie n’étaient pas de tout repos. Ah toi aussi pas super expérience ? Tu as déjà été plus maline que nous à ne pas y aller en pleine saison estivale :) J’y retournerai bien d’ici peu, visiter d’autres coins et me faire un avis plus positif cette fois-ci j’espère !

Poster un commentaire